QUE SE PASSE-T-IL ?

Le chien et le chat peuvent présenter une luxation de la rotule mais ce sont les chiens de petite race et de race naine qui sont majoritairement touchés, les chats rarement.

Il s’agit d’une affection du genou. La rotule quitte la gorge osseuse dans laquelle elle glisse et ce, de façon très occasionnelle à permanente.
L’animal atteint peut donc :

  • ne rien montrer comme symptôme
  • boiter de manière occasionnelle
  • boiter de façon permanente
  • boiter et présenter une déformation permanente de la patte

Dans la grande majorité des cas, la luxation de la rotule se fait vers l’intérieur de l’articulation, on parle de luxation médiale.
Le problème apparaît généralement tôt dans la vie du chien, en cours ou en fin de croissance, donc dans la première année de sa vie. Par la suite, l’importance de la luxation peut s’aggraver, ce qui explique que certains animaux ne nous sont présentés qu’à l’âge de 5/6 ans.

MON AMIMAL DOIT-IL ETRE OPERE ?

La chirurgie est la seule façon de corriger le problème.

Il n’est cependant pas nécessaire d’opérer tous le animaux atteints.

Nous recommandons d’intervenir dans les cas suivants :

  • les signes d’inconfort sont fréquents et/ou ont tendance à s’accentuer
  • mon chien montre une boiterie permanente (même si elle est légère)
  • mon chien marche bizarrement, la patte semble tordue
  • mon chien ne sait plus poser sa patte au sol

En dehors de ces signes, si on a diagnostiqué une luxation de rotule à votre animal, il n’y a pas d’urgence, une surveillance de l’évolution suffit dans un premier temps.

QUEL TYPE D’OPERATION ?

Les causes de la luxation de la rotule sont propres à chaque animal, il n’existe donc pas une seule façon d’opérer.

Nous avons besoin d’un examen clinique et de radiographies afin de décider des corrections à effectuer.

Dans la majorité des situations, les corrections osseuses sont les suivantes :

Nous devons souvent les combiner entre elles et les associer à une remise en tension de la capsule articulaire du genou.

Dans les cas les plus difficiles, nous réalisons :

Il n’est pas rare de devoir corriger en même temps une luxation de rotule et une rupture de ligament croisé chez le même chien et sur la même patte. En effet, la rupture du ligament croisé peut entraîner une luxation de rotule ou l’aggraver.

C’était la cas de Falco, labrador mâle de 1,5 an :