QUE SE PASSE-T-IL ?

Les chiens de petites races et les chats sont atteints par cette maladie, généralement dans le dernier tiers de leur période de croissance.

Il s’agit d’un problème vasculaire : une thrombose de l’artère nourricière du col et de la tête du fémur.

C’est donc la hanche qui est affectée.

Durant une durée inconnue (quelques jours, quelques semaines), un caillot bouche l’artère qui nourrit la tête et le col du fémur. Sans apport sanguin, l’os se fragilise, il se déforme, parfois se fracture. Par la suite, la vascularisation se rétablit, mais les dégâts occasionnés sont irréversibles et l’animal va montrer une boiterie de la hanche.

QUEL TRAITEMENT ?

Pour ces animaux de petit poids, la meilleure solution afin de les libérer définitivement des douleurs de l’articulation est l’ablation de la tête et du col fémoral.

Le col du fémur est scié à ras de l’os afin que plus aucun contact ne se produise entre le fémur et le bassin.

Une convalescence de quelques semaines va leur permettre de retrouver un usage complet du membre.